solution acné

Acné : tout ce que vous devez savoir pour en finir

Vous avez de l’acné et vous voulez tout savoir sur cette maladie et sur les traitements qui vous permettront de vous en débarrasser ? Ce dossier est fait pour vous !

Qu’est-ce que l’acné ?

L’acné est une maladie de la peau, principalement due à une modification hormonale, se manifestant généralement par l’apparition de boutons, de points noirs ou encore de micro-kystes. Si dans la plupart des cas, la zone du corps la plus impactée est le visage, d’autres zones comme le dos, le cou ou encore le torse peuvent également être touchées. Très répandue, l’acné touche la plupart des adolescents traversant la puberté mais également de nombreux adultes. D’après les statistiques, l’acné toucherait en effet 80 % des adolescents et environ 20 % des adultes. Ces chiffres impressionnants en font l’une des maladies de peau auxquelles les dermatologues sont le plus confrontés au quotidien.

Rentrons maintenant dans le détail ! Notre peau contient ce que l’on appelle des follicule pilo-sébacé. Il s’agit d’une cavité traversant les couches de la peau dans laquelle les poils prennent naissance et se développent. Chacune de ces cavités contiennent donc un poil mais aussi des glandes sébacées. Ces glandes produisent du sébum, une substance huileuse qui s’écoule jusqu’à la surface de l’épiderme et dont le rôle est à la fois de protéger et d’hydrater notre peau. Voici une petite illustration représentant un follicule pilo-sébacé.

follicule pilo-sebace
Follicule pilo-sébacé

L’acné est provoquée par une sécrétion excessive de sébum par les glandes sébacées. Cette surproduction de sébum, que l’on nomme scientifiquement l’hypersécrétion sébacée est à l’origine des boutons. Le sébum s’accumule. Il s’évacue mal, se durcit et finit par former un comédon que l’on nomme plus communément un point noir lorsque celui-ci est ouvert. La peau devient quant à elle plus grasse et plus brillante. C’est ce que l’on appelle de l’acné rétentionnelle.

L’accumulation de sébum peut également favoriser le développement d’une bactérie nommée Propionibacterium acnes provoquant une véritable inflammation et la formation d’un bouton d’acné rouge à tête blanche, parfois douloureux. A ce stade, on parlera d’acné inflammatoire.

Vous l’avez compris, il existe donc plusieurs types d’acné. Certains individus ne seront touchés que par une acné rétentionnelle alors que d’autres, auront également droit à l’acné inflammatoire. On parlera alors d’acné mixte.

Bien évidemment, ces types d’acné, pourront également être plus ou moins forts d’une personne à l’autre. Nous ne sommes pas tous égaux face à l’acné. Certains s’en tireront avec quelques points noirs alors que d’autres auront le visage couvert de boutons. Mais rassurez-vous, quelque soit le type d’acné dont vous souffrez, il existe des traitements, et nous allons en parler un peu plus loin.

Les différents types de boutons

boutons d'acné
Les boutons d’acné

Il en existe plusieurs types de boutons d’acné et voici quelques explications qui vous permettront de les reconnaître facilement :

Les points noirs

Les points noirs ou comédons ouverts, proviennent d’une accumulation de sébum dans les follicules pilo-sébacée. Concrètement, le sébum forme un petit bouchon qui provoque rapidement une obstruction du canal pilaire. Au contact de l’air, ce bouchon de sébum s’oxyde et prend alors une couleur noire. C’est un point noir. Ces derniers peuvent apparaître sur différentes zones du corps, mais on les retrouve majoritairement sur la zone T du visage, incluant les ailes du nez, le front et le menton.

Points noirs
Point noir

La taille d’un point noir peut varier mais en général son diamètre est compris entre 1 et 3 millimètres. La présence de bactéries peut faire évoluer les points noirs en pustules ou en papules. Ce second type de boutons est synonyme d’acné inflammatoire.

Les microkystes

Les microkystes ou points blancs, sont des comédons fermés, enfouis à l’intérieur du follicule. Contrairement aux points noirs qui sont des comédons ouverts, les microkystes sont difficiles à éliminer et réunissent toutes les conditions pour évoluer en vilains boutons à tête blanche.

Tout comme les points noirs, les microkystes sont des comédons provoqués par une accumulation de sébum, de cellules mortes et de bactéries dans les pores de la peau.

Les pustules

pustule
Pustule

Les pustules sont des boutons contenant du pus, un liquide purulent chargé de globules blancs, de cellules mortes et de bactéries. Dans le langage courant ce sont ces pustules que l’on appelle des boutons blancs. C’est un type de boutons très classique chez les patients atteint d’acné. Cela étant dit, d’autres maladies peuvent également provoquer l’apparition de pustules. Les pustules sont des lésions de la peau qui peuvent provoquer des cicatrices. Il est par conséquent vivement recommandé de ne pas les toucher afin d’éviter qu’elles s’infectent.

Les papules

Papules
Papule

Les papules sont des petits boutons rouges, légèrement en relief et solides. Contrairement aux pustules, les papules ne contiennent pas de liquide. Leur diamètre n’excède généralement pas 5 millimètres. L’acné fait partie des maladies pouvant provoquer leur apparition. Parfois, les papules sont groupées et forment des plaques.

Les nodules

Contrairement aux pustules et aux papules qui sont des petits boutons, les nodules peuvent facilement dépasser les 5 mm de diamètre. Ce sont des boutons qui se développent sous la peau de manière plus profonde. Ils forment une petite masse dure et souvent douloureuse. Les nodules apparaissent généralement dans des cas d’acné sévère.

Les kystes

L’acné peut également provoquer des kystes. Très similaires aux nodules, les kystes se différencient par leur texture. Ils sont en effet plus mous et contiennent du pus. Leur présence permet de diagnostiquer ce que l’on appelle de l’acné nodulo-kystique, une forme d’acné sévère.

Quelles sont les causes de l’acné ?

Ce sont généralement nos hormones qui sont à l’origine de l’acné. En effet, un dérèglement hormonal peut engendrer la surproduction de sébum par les glandes sébacées. On parle d’hyperséborrhée pour décrire ce phénomène.

Si les adolescents sont si nombreux à être touchés par l’acné, c’est parce que la puberté est bien connue pour être une période de bouleversement hormonal. Et ce phénomène n’épargne aucun des deux sexes, faisant monter à plus de 80% le nombre d’adolescents touchés par l’acné.

Mais les dérèglements hormonaux ne sont pas réservés aux adolescents. De nombreux adultes sont également confrontés à des problèmes d’acné liés à des changements hormonaux. Ce sont les femmes qui sont les plus impactées par l’acné adulte. On estime que plus de 20 % d’entre elles ont de l’acné à l’âge adulte

Les facteurs favorisant l’acné

Si l’acné est d’abord due à un dérèglement hormonal, vous devez savoir que d’autres facteurs peuvent également favoriser son développement. Afin d’éviter des poussées de boutons, mieux vaut les connaître et y prêter attention dans votre quotidien.

Le stress favorise l’acné

Le stress est un facteur bien connu pouvant aggraver l’acné. Lorsque sommes confrontés à une situation de stress, notre organisme produit une hormone appelée cortisol, qui nous permet de mieux résister au stress en nous apportant de l’énergie. Cette hormone a néanmoins l’inconvénient d’entraîner une surproduction de sébum qui peut favoriser le développement de boutons.

Malheureusement, le stress est parfois lié à la présence d’acné et certains individus se retrouvent piégés dans un cercle vicieux. Leur stress favorise leur acné et leur acné favorise leur stress.

Le soleil et l’acné

Si vous avez de l’acné, méfiez-vous du soleil, c’est un faux ami. A première vue, vous pourriez penser que le soleil est bon pour l’acné car il améliore ponctuellement l’apparence de la peau, mais il n’en est rien, bien au contraire.

L’exposition au soleil et plus particulièrement aux rayons ultraviolets provoque un épaississement de la couche superficielle de la peau, ce qui a tendance à boucher les pores de la peau et à empêcher l’écoulement du sébum. Sur le coup, les boutons d’acné se verront moins, mais ce phénomène favorise la formation de nouveaux comédons qui pourraient bien vous rattraper au retour des vacances. En cas d’acné, sachez qu’il est recommandé d’éviter l’exposition au soleil. Pensez également à protéger votre peau avec des crèmes solaires adaptées.

L’acné est elle héréditaire ?

Bien qu’aucune étude n’ait démontré de cause à effet, il semble que l’hérédité soit un facteur favorisant le développement de l’acné. De nombreux cas démontrent en effet que les individus dont les parents ont été affectés par l’acné ont des chances élevées d’être eux-mêmes touchés.

Alimentation et acné

Il n’existe pas de preuves scientifiques démontrant que l’alimentation puisse être directement responsable de l’acné. La relation entre l’acné et l’alimentation fait néanmoins débat et il semblerait fort probable qu’une alimentation trop riche en graisses puisse favoriser le développement de l’acné. Certains aliments comme le chocolat, les bonbons ou encore la charcuterie sont ainsi régulièrement pointés du doigt.

Le frottement des vêtements peut favoriser l’acné

Si vous avez de l’acné dans le dos ou sur le thorax, pensez à choisir des vêtements adaptés afin d’éviter des frottement qui pourraient favoriser le développement de boutons. Privilégiez par exemple le coton aux matières synthétiques et ne portez pas de vêtements trop serrés.

L’utilisation de produits cosmétiques inadaptés

L’utilisation des produits de beauté inadaptés à votre peau pourraient rapidement aggraver votre cas et favoriser le développement de boutons. Prenez soin d’en parler avec votre dermatologue pour qu’il vous oriente vers des produits qui conviendront à votre peau et à votre acné. Sachez qu’il existe de nombreux produits cosmétiques conçus spécialement pour les peaux acnéiques et disponibles en pharmacies.

Tabac et acné

Si le tabac provoque incontestablement un vieillissement de la peau, ses effets sur l’acné sont beaucoup moins certains. Certains études indiquent néanmoins que le tabac pourrait aggraver les marques laissées par l’acné, bien qu’aucune preuve scientifique ne puisse réellement le démontrer pour l’instant.

Comment traiter l’acné ?

Si l’acné est parfois disgracieuse et gênante pour ceux qui en sont atteint, elle n’en est pas moins incurable. Comme vous l’aurez compris, il existe différents types d’acné. Les traitements proposés par les dermatologues varient donc d’un cas à l’autre en fonction du type de lésions constatées mais également en fonction de l’étendue de la maladie ou encore de l’âge du patient. Pour obtenir le traitement qui vous convient, vous devrez donc prendre rendez-vous chez un dermatologue. Après avoir examiné votre acné et réalisé un diagnostic, votre médecin vous prescrira le traitement le plus adapté à votre cas. En moyenne la durée d’un traitement contre l’acné est estimée entre 6 et 8 mois. Cette durée peut varier de manière importante d’un cas à l’autre, mais globalement il vous faudra faire preuve d’un peu de patience.

Les traitements disponibles sont très nombreux et nous ne pouvons pas tous les détailler ici. Vous devez néanmoins savoir qu’il existe deux grandes familles de traitements :

Le traitement local

Ce sont des crèmes ou des gels à appliquer sur les zones de la peau touchées par l’acné. Ce type de traitement, délivré sur ordonnance, est généralement prescrit en cas d’acné légère comme l’acné rétentionnelle.

Parmi les traitement locaux contre l’acné, vous retrouverez principalement les antibiotiques locaux, les antiseptiques ou encore des dérivés de la vitamine A.

Le traitement local permet de réduire l’inflation et d’éliminer les petits boutons tels que les points noirs ou les comédons. En général, ce traitement est associé à des nettoyages de la peau réalisés avec des produits spécifiques aux peaux acnéiques. Votre dermatologue pourra également réaliser un nettoyage de votre peau afin de supprimer les points noirs et blancs.

Le traitement par voie orale

traitement-acne

Ce type de traitement est généralement prescrit dans des cas d’acné inflammatoire, plus sévère que l’acné rétentionnelle. Seuls un médecin pourra vous prescrire ce type de traitement. Parmi les traitements contre l’acné se prenant par voie orale, on retrouve principalement :

  • Des antibiotiques agissant sur l’inflammation et les bactéries liées à l’acné.
  • Des traitements hormonaux comme la pilule (réservé aux femmes) .
  • L’isotrétinoïne, un médicament très efficace contre l’acné, pouvant cependant provoquer des effets secondaires et nécessitant un suivi médical conséquent.

Les traitements naturels

traitement-naturel-acne

Il existe également de nombreux traitements et remèdes naturels contre l’acné. L’homéopathie, l’aromathérapie ou encore les crèmes anti-acné faites maison en font partie. Leur efficacité est controversée mais certains patients ont obtenu de bons résultats. En général, ils ne suffiront pas à venir à bout d’une acné très sévère, mais peuvent participer à l’amélioration de votre acné. Leur composition, moins chimique que d’autres traitements, en font par ailleurs une alternative séduisante pour de nombreuses personnes souffrant d’acné. Attention toutefois à ne pas appliquer n’importe quel produit sur votre peau. Vous pouvez bien sûr tester un traitement naturel contre l’acné, mais il est recommandé d’en parler au préalable à votre médecin.

Traitement de l’acné au laser

Parmi les traitements contre l’acné les plus récents, vous trouverez le traitement au laser. De plus en plus utilisé, ce traitement consiste à atténuer l’acné, soit en réduisant les glandes sébacées et la production de sébum, soit en détruisant les bactéries responsables de l’acné.

Comment 1

Write a comment

Style Switcher
Headers layouts
Top bar
Color skin
Navigation
Static
Sticky